Ecole de la Bretagne

La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Pays Ethnologiques : Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cendrielle



Messages : 24
Date d'inscription : 24/05/2009

MessageSujet: Les Pays Ethnologiques : Partie 1   Dim 24 Mai - 17:42

Certains pays bretons portent un nom, probablement attribué par des voisins jaloux, qui fait état d'une caractéristique, voire d'un travers constaté dans leur aspect extérieur ou leurs mœurs. Toujours selon le même itinéraire nous rencontrerons ainsi :

Le pays Noir. C'est la région de Lannilis et Lesneven, Finistère, située à l'ouest du second pays que nous présenterons, donc en Léon. Si ce pays a été dit « noir » ce n'est pas en raison de la vêture des autochtones, mais de leur caractère hyperléonard, donc pas très gai. On raconte qu'en Léon la danse fut interdite dès le Vème siècle par saint Goulven. Les mérites de ce saint sont exposés sur des peintures de l'église de Goulven.

Le pays Pagan. C'est la région de Plouguerneau-Kerlouan en Finistère. Il tire son nom du fait qu'ici résidaient jadis des païens ou paganis dont l'activité préférée était de provoquer des naufrages sur leur côte hérissée de rochers. La nuit, ils faisaient déambuler sur le rivage des vaches aux cornes garnies de torches allumées. Du large, dans la tempête, les navires en perdition croyaient à la proximité d’un havre salvateur, vers lequel ils mettaient le cap à grand-peine pour bientôt se fracasser sur les rochers. Les paganis n'avaient plus qu'à récupérer les ballots, les caisses et autres fortunes de mer jetées à la côte.

Le pays Rouzig, capitale Châteaulin (Finistère). Il tire son nom de la couleur rousse du droguet brun des hommes. C'est un tissu de laine et de lin.

Le pays Glazig, qui comprend 24 communes disséminées en un triangle dont le centre est Quimper, signifie «petit bleu», attestant que les hommes de ce terroir portaient au XIXème siècle un costume de drap bleu. Le pays Glazig s'étendait jusqu'aux Montagnes Noires et les rivières Jet et Odet.

Le pays Fouën entoure Loctudy.

Le pays Bigouden, au sud de la Cornouaille, a pour origine la coiffe primitive des femmes du pays : un carré de toile blanche qui se relevait en un tortillon appelé bigouden, mot breton dérivé de bigou ou «pointe». Ce mot a perdu un n. Une légende tenace explique que c'est a la suite de la décapitation de plusieurs de leurs clochers sous Louis XIV que les futures bigoudènes décidèrent de les hisser sur leur tête. La coiffe bigoudène, encore portée par quelques vieilles femmes, mesure 33 cm, il s'avère parfois difficile de la faire entrer dans une voiture. Cependant on dit que plus la coiffe s'allonge, plus la jupe raccourcit; ainsi la bigoudène conserve la même hauteur. René-Yves Creston, dans ses recherches sur les coiffes et costumes, avait distingué 66 terroirs auxquels il donnait avant tout le nom de la localité principale. C'est ainsi qu'il parlait du pays de Pont-l'Abbé et non du pays Bigouden.

Le pays Melanik se situa autour de Rosporden.

L'Aven Duig se situa autour de Quimperlé.

Le pays Bidart est la région de Pleyben, Le Cloître-Pleyben, Lennon, en Finistère. L'origine du nom demeure mystérieuse. Les Bidarts sont plus austères, plus solennels que les Dardoups dont ils se distinguent aussi par les coiffes, les tabliers, les danses.

Le pays Dardoup. A l'est du précédent, avec pour frontière la rivière Goanez, le pays Dardoup couvre le nord du canton de Châteauneuf-du-Faou, Plonévez-du-Faou, Collorec. Certains commentateurs l’étendent même jusqu'aux portes de Gourin et Carhaix. Le nom viendrait d'un bonnet de filet sans brides que portaient les dames du terroir. Saint-Thois et Gouézec formeraient encore un pays à part.

Le pays des Américains désigne, toujours dans la même contrée, le canton de Gourin (56), la commune de Roudouallec (29) et quelques voisines (d’où sont partis à partir de 1880 à destination des États-Unis et du Canada des milliers d'autochtones. Un bon nombre revient fortune faite ou non, vivre la retraite au pays natal. L'histoire de ces émigrants a été étudiée par Grégoire Le Clech, instituteur à Leuhan.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Pays Ethnologiques : Partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les journalistes haïtiens en partie responsables de l'image négative du pays
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecole de la Bretagne :: Classes :: Section Générale :: Histoire-Géographie :: Géographie-
Sauter vers: